le garile Gari est le nom que l’on donne à une semoule de manioc répandue en Afrique, elle est parfois appelée tapioca mais est bien différente du tapioca asiatique. Obtenu à partir des racines de manioc, le gari se présente sous forme de semoule fine, blanche ou jaune et croustillante. Il  peut se consommer soit sucrée, soit salée. On peut aussi la faire gonfler dans du lait.  C’est un aliment sans Gluten.

Procédé de fabrication (source)

  • Le manioc est épluché et passé au moulin pour être broyé .

le gari

  • On mélange ensuite la pulpe ou les copeaux à un peu d’eau avant de  laisser le tout reposer dans des sacs pendant 3 jours. Les sacs seront mis sous pression à l’aide de poids. Le jus qui va couler sera récupéré et transformé en une farine plus fine : le tapioca. La pulpe ou les copeaux serviront à la préparation du gari.le gari
  • Il faut déshydrater le manioc broyé pour le transformer en gari.

le gari

  • La cuisson-déshydratation est un travail de patience et d’endurance. Près du feu de bois, il fait très chaud…
  • Il faut remuer sans cesse une petite quantité de pulpe de manioc et faire en sorte qu’elle ne grille pas.
  • Lorsque le gari est bien déshydraté, on le verse sur un tamis et le malaxe pour que les grains se désolidarisent. on peut lui rajouter un peu d’huile de palme pour le colorer.
  • Voici le produit fini. Il sera vendu à la mesure et emballé dans des sachets.

Le gari  remplacera volontiers la semoule de blé dans vos préparations.

Print Friendly, PDF & Email