La Banane

La banane est le fruit, ou baie dérivant de l’inflorescence du bananier. Elles constituent un élément essentiel du régime alimentaire de certains pays développés et constituent une nourriture de base pour des millions de personnes sous les tropiques. Le mot banane est dérivé du portugais, lui-même probablement emprunté au bantou de Guinée et de l’arabe banane signifie doigts, dans l’expression en portugais Figuera Banana, « figuier portant bananes ». Elle est appelée « figue » en créole à la Réunion et aux Antilles.

C’est est un long fruit légèrement incurvé, souvent regroupé sur le bananier en grappes nommées « régimes ». La banane possède une peau de couleur jaune ou verte facile à détacher. La partie intérieure est une pulpe amylacée au goût sucré et à la consistance généralement fondante.

Les bananes mûres sont riches en potassium et en sucres. Elles sont très nourrissantes (90 kcal/100 g) et très digestes en raison de leur faible teneur en graisses. C’est la raison pour laquelle elles sont le plus souvent consommées crues. les variétés les plus connues sont:

La Cavendish : c’est la banane ordinaire, toujours sucrée et parfumée

La frécinette : un bijou dont la chair jaune et ferme est douce et très aromatisée.

La banane plantain souvent appelée plantain en Afrique est légèrement moins sucrée que celles habituellement consommées en dessert. Elle est couramment consommée dans une grande partie de l’Afrique, dans les Caraïbes, en Amérique centrale et dans certains pays d’Amérique du Sud.

Elle est cuisinée de diverses façons comme légume, comme féculent équivalent à la pomme de terre, ou pour accompagner des plats de viande, poulet, poisson. On peut tout simplement les faire bouillir (en particulier quand elles ne sont pas tout à fait mûres) en les servant entières ou en en faisant une bouillie remplaçant le manioc ou le porridge de maïs ; les frire dans de l’huile de palme, coupées dans leur longueur ou en tranches fines comme des chips (elles sont alors appelées allokos) ; les enfiler sur des brochettes, en petits cylindres alternés avec des petits cubes de viande ; etc.

On peut aussi les découper en lamelles et les faire sécher, en y ajoutant un peu de sel.

Elles entrent dans la composition du foutou banane ivoirien et de la potée antillaise.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi

Beignets de bananes

Cette recette de beignets de bananes sont sénégalais mais on les retrouve facilement un peu …

Laisser un commentaire