Accueil / CULTURE / Ma Musique / Hoigen Ekwalla

Hoigen Ekwalla

Ekwalla Mpouli Eugène, plus connu sous le nom de Hoigen Ekwalla, fait son entrée sur la  scène musicale camerounaise en 1983. Mordu de musique, Hoigen se lie d’amitié avec Djene Djento. Ensemble, ils écument les cabarets de la ville. “  Le grand frère Kotti François  lui permet de chanter pour la première fois dans un groupe. Très doué à la guitare, il s’envole pour paris a la fin de 1980 pour son 1er album ”, raconte Djene. S’ouvre alors une carrière florissante pour ce natif de Douala, qui enchaîne des opus dans son domaine de prédilection: le Makossa.

Hoigen Ekwala fait alors les beaux jours de la musique camerounaise. Avec son actif, une demi douzaines d’albums et autant de succès auprès du public. Le titre Chat Botté lui vaut un disque d’or au Cameroun en 1988 et il est sacré artiste de l’année, avec son titre à succès Mon amie vérité en 1994.

L’année 2003 voit cependant la mise en parenthèse de la carrière musicale de Hoigen Ekwala, après la promotion de son dernier album intitulé Tendresse. Exaspéré par la piraterie des œuvres musicales, qui à cette date là est déjà une véritable épine dans la chair de nombreux artistes camerounais. Sans se départir de sa passion pour la musique, il se convertira en Business man, notamment dans le domaine de l’import-export.

L’homme était surtout connu dans le milieu musical pour son talent, entretenu par un tempérament calme et imperturbable, mais aussi sa classe et son sourire contagieux. Ses proches eux, gardent de lui le souvenir d’un « tonton » timide, mais affectueux, paternel et plein de joie de vivre.

Hoigen que l’on surnommait “ dans la joie ”, en référence à un de ses titres du même nom, communiquait la joie de vivre.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi

Ndolè poisson fumé et crevettes

Le Ndolè (la recette)

HISTORIQUE DU PLAT Ce plat typique de la province du littorale (au Cameroun) était jadis …

Laisser un commentaire