Abakuya

Un voyage rythmique redoutable.

Abakuya, la nouvelle mouvance tradi-urbaine venue du Cameroun… Les compositions d’Abakuya vont du conte, des musiques traditionnelles et des compositions puisés dans un folklore Fang, Beti, Bulu, Ntumu Mbidambani… Cette fusion parfois mi transe mi rock amène l’auditeur dans un voyage à travers le monde. Ce son si enchantant est issu d’une fusion d’instruments traditionnels, modernes, et improvisés ou acoustiques ; la basse, le violon, la voix, parfois une batterie, des percussions, le mvet, le ngomo, et d’autres encore…

La musique du groupe Abakuya est le résultat de recherches pour la réhabilitation des musiques traditionnelles polyphoniques d’Afrique centrale, en particulier l’Ekang et le Bal (à prononcer BÖL).

L’Ekang: Ce son sacré et enchanté est caractérisé par la diversité de ses mélodies, de ses harmonies et de ses rythmes complexes. Jouée par le Mvet, chanté par un (Mbom mvet), c’est une musique de transe qui emmène l’auditeur en voyage à travers le passé et le futur, en lui montrant toute la beauté du monde dans lequel nous vivons.

Le Bal (BÖL): Musique née vers le xve siècle. Un mélange d’accordéon (l’accordéon est un instrument venu par la mer; des Portugais et des Espagnols, premiers explorateurs… En ce temps là, les colons espagnols organisaient des bals dansants, auxquels les musiciens indigènes étaient invités. Curieux et déterminés, certains indigènes, après des échanges, réussirent à obtenir un accordéon. À leur tour, ils essayeront de faire plaisir aux colons en leur jouant leur répertoire. C’est là alors que l’histoire commence.

Les africains organisent donc des bals dansants et invitent leurs amis européens. Et quand les Blancs arrivent dans ces bals organisés par des Africains, ils sont morts…

Morts parce que: Ils écoutent une musique surprenante, entraînante et emvoutante. Un mélange de langues (espagnole, portugaise, africaine) et de style…

Le malentendu: Le Bal se dansait le samedi soir, et dimanche il y avait la messe. À un moment, les prêtres ont constaté que les églises étaient vides les dimanches, et même, que certains dimanches, à l’heure de midi, le tambour du BÖL résonnait encore. C’est pour cela que le BöL devint petit à petit l’ennemi de Dieu, de l’Église et ils commencèrent à condamner le BÖL. Des histoires racontent que le BÖL était si entraînant que certains prêtres le condamnaient le jour, mais assistaient à des BÖL entiers la nuit, en se déguisant.

Le BÖL est une fête où se mêle bal masqué, bal royal… Donc le déguisement était autorisé…

L’histoire raconte que les prêtres colons ont fini par maudir le BÖL…

Les instruments et l’orchestre du BÖL:
– le chanteur
– l’orateur (animateur)
– l’accordéon
– le tambour
– les maracasses

Le groupe Abakuya joue le BÖL avec:

– l’accordéon: François Marnier
– le tambour, orateur, chanteur: François Essindi
– le contre bassiste: Jimi Sofo
– le violon: Melissa Cox

La danse Böl:

Orateur: Hi mobilimencement, animez les cinq coups!
l’Assistance: Nous sommes ici pour animer la danse…
Orateur: Kob étan!

Les Eboxé:
-Eboxé Mandjounga…
-Eboxé bizimba bi maria…
-Eboxé Kpwam-kpwam deux fois…

Et d’autres encore…

conte abakuya

Abakuya est à la recherche d’une musique qui emporte l’auditeur dans un voyage à travers le passé et le futur, en lui montrant toute la beauté du monde dans lequel nous vivons.

site de l’auteur

http://abakuya.com/pluxml/

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi

Le Ndolè

Le Ndolè (la Plante)

Le Ndolè est le nom camerounais de variétés alimentaires de Vernonia. Il s’agit d’une plante …

Laisser un commentaire