Google+
Accueil >> Mon Cameroun >> Peuples

Peuples

Les Bamiléké

Les Bamiléké forment le plus important des groupes ethniques du Cameroun (20%). Avec les Tikar et les Bamoun, ils composent le groupe des Semi-Bantou. Ils sont basés dans l’ouest du Cameroun. Certains historiens pensent que les Bamiléké sont des « néo-soudanais ». Ils sont basés dans la province camerounaise de l’Ouest et parlant des langues semi-bantou plus ou moins proches les unes des autres (dont le yemba, le ghomala’, le fe’fe’ et le medumba. Lire la Suite
Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Sawa

On regroupe sous l’ethnonyme Sawa l’ensemble des populations autochtones du littoral camerounais. Les Sawa sont concentrés principalement sur les provinces du Littoral (province francophone) et du Sud-Ouest (province anglophone) du Cameroun. Ces populations parlent des langues assez proches appartenant à la famille des langues bantoues. Ces langues sont classifiées selon Malcolm Guthrie dans 4 sous-groupes différents : A10 (groupe lundu-mbo), A20 (groupe duala-limba), A30 (groupe tanga-yasa), A40 (groupe basaa). Ces regroupements ne rendent toutefois pas compte des affinités linguistiques et culturelles qui existent entre les différentes tribus. La langue duala est la principale langue de communication sur tout le territoire des Sawa ; notamment grâce à l’hégémonie locale que les Duala ont acquise dès le XVIIe siècle à travers le commerce de produits tropicaux et d’esclaves avec les Européens. Le nombre de locuteurs de cette langue est estimé entre 500 000 et 1 000 000. La fête annuelle du Ngondo à Douala est censée consolider les liens qui existent entre ces peuples. 

composent le peuple Sawa:liste non exhaustive!

Les DOUALA (Tribu) Le premier des peuples de la côte sont les Bwélé. Le récit de leur aventure est tout simplement étonnant: “ Rescapés d’une tourmente suite au déchaînement des éléments dans l’océan, trois descendants d’un certain Ngoso, rejetés au fond du Delta de Guinée sont recueillis par les habitants de Piti, aux confluents de la Dibamba, entre Douala et Edéa. C’est là qu’ils vont fonder leur foyer. Leurs souvenirs généalogiques remontent à un ancêtre nommé Bwélé. ” Lire la Suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Peuple Béti

Depuis l’époque coloniale, plusieurs observateurs étrangers ou africains ont produit plusieurs œuvres sur le peuple Beti ou Pahouin en général, dont sont tirés les caractéristiques de la société Beti ici résumées.

Le peuple Beti se retrouve aujourd’hui en Afrique centrale : Cameroun,  Congo,  Gabon,  Guinée-équatoriale et même en République de Sao Tomé. Les observateurs et autres chercheurs désignent souvent les Beti par différentes appellations : Pahouins, Beti, Fang-Beti-Bulu. Cependant, Beti est le nom le plus couramment utilisé par les membres du groupe eux-mêmes, du côté du Cameroun notamment et principalement dans le centre (Yaoundé et ses environs) et Sud ( Sangmélima, Ebolowa). Lire la Suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Bantous

« Le peuple Bantou est constitué de l’ensemble des populations africaines vivant au sud de l’équateur. Les langues bantoues se rattachent à l’ensemble des langues nigéro-congolaises du groupe Bénoué-Congo. » Encyclopédique Hachette Grand Format 2001

Ethymologiquement, le vocable Bantou a été introduit en 1862 par Guillaume – Henri BLECK linguiste allemand de son état, pour désigner les groupes de populations noires dont la langue ou le dialecte utilise le Radical « Ba » en guise de pluriel; et qui habitaient la zone au sud du parallèle joignant Douala à la rivière Tana située au Kenya. Malheureusement, ce terme a à ce toujours été appliqué à mauvais escient à des caractéristiques anthropologiques ou culturelles. Cela peut s’expliquer par le fait que ce peuple a eu tout au cours de son histoire à effectuer des migrations dont la plus importante l’a menée de la vallée du Nil à L’Afrique du Sud, en passant par certaines régions de l’Ouest africain avec tout ce que cela comporte de métissage tant au niveau humain que culturel ; d’où la grande diversité des bantous sur le plan physique.
Précisons aussi qu’au cours des grandes migrations, certains (Bantous) ont décidé de vivre dans des régions de l’Ouest africain. Il est donc fort probable que la grande majorité des noirs africains soit des descendants du moins en partie des Proto Bantous (Ancêtres des bantous).

Plus concrètement, le mot Bantou est formé de deux radicaux. Le radical Ba qui forme le pluriel en langue bantoue, donc « les » et le radical « ntou » qui veut dire « Homme ». Le mot bantou signifie donc les Hommes. Lire la Suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Google+