Accueil / Ma Cuisine / Lièvre fumé à l’odika Ndock (Ndo’o chez les Bule – Cameroun)

Lièvre fumé à l’odika Ndock (Ndo’o chez les Bule – Cameroun)

Lièvre fumé à l'odikaL’Odika est le nom Gabonais (fang) pour désigner la poudre issue des amandes  du fruit d’acacias qui ressemble à une mangue sauvage et a le goût du cacao. chez les Bulu (Béti du Cameroun) on l’appelle Ndo’o. je vous propose ce plat en l’honneur de nos frères gabonais qui fêtent aujourd’hui leur 52 ans d’indépendance.

Ingrédients :

  • 1 lièvre fumé une branche d’odzom (faculttif)
  • 2 à 3 feuilles de Messep (ou de basilic)
  • un pot de yaourt d’odika
  • 3 gousses d’ail
  • 2 tomates
  • 1 oignon
  • sel, poivre
  • huile de de cuisson
  • 1 cube d’assaisonnement

Préparation :

  • Coupez le porc-épic en morceaux.

 

  • Faites chauffer un peu d’huile dans une casserole et faites y revenir les oignons hachés.

Lièvre fumé à l'odika

  • ajoutez les morceaux de viande et Laissez dorer env. 2 minutes par face,

 

  • coupez la tomate et en dés et ajoutez là à la viande

Lièvre fumé à l'odika

 

  • ajoutez les messep, l’odjom et l’ail .

Lièvre fumé à l'odika

  • Salez et poivrez.  Remuez le tout pour que la viande s’imprègne bien des aromates.

 

  • Pendant ce temps, râpez l’odika et ajoutez le à la sauce, mélangez

Lièvre fumé à l'odika

  • Versez un demi-litre d’eau dans la casserole, couvrez e et laissez cuire à feu vif environ 1 heure.

Lièvre fumé à l'odika

  • Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire et c’est prêt.

Lièvre fumé à l'odika Lièvre fumé à l'odika

Servir ce plat avec l’accompagnement de votre choix, plantain, riz, manioc…..

Lièvre fumé à l'odika Lièvre fumé à l'odika

Print Friendly, PDF & Email

Cherchez aussi

nfiang ndo’o (sauce de noyau de mangue sauvage)

La Mangue sauvage (en Ewondo Andok En Bangangté Bush mangolo en Bassa Ndoka, mwiba en …

7 commentaires

  1. Non mais à partir de quoi vous affirmez qu’Odika est le nom fang (ethnie gabonaise)pour dénommer cette poudre d’amande ???!!! Wèèèèèèèèèèèèèèè

    • si vous pensez que ce n’est pas le cas laissez moi savoir quel est le nom fang pour cette « pâte » plusieurs sources la dénomment ainsi. je ne suis pas fang ni gabonaise je suis Bulu du Cameroun et chez nous ça s’appelle ndo’o

    • Bjr.
      Pour info, le nom odika est le nom myènè pour ce « condiment » issu de la noix de mangue sauvage.
      ll s’appelle « ndok » en fang.
      Au passage, le fang n’est pas seulement une ethnie du Gabon, mais aussi du Cameroun, de la Guinée Equatoriale, du Congo Brazza et de Sao Tomé-et-Principe. Bref d’Afrique centrale.
      Voilà!

  2. je me retrouve maintenant c’est en fait cette sauce que ma maman faisait avec le noyau séché de mangue sauvage ,elle le faisait soit gluant pour accompagner le plantain pilé,soit comme tu l’as fait pour accompagner le macabo ou l’igname.
    oui,c’est bien un plat bulu,ma mère ayant eu son enfance à sangmelima.
    donc bravo,alice,moi j’aime beaucoup la version gluante au plantain pilé. »son goût et son odeur étant particulier,y’a que les connaisseurs qui l’apprécie vraiment.

    • oui Lily la version gluante en général je la fait qd je veux manger avec du fufu ou bu bobolo ou meme si je peux manger avec les main qd il faut la cuillère je fait une version légère qui ne donnera pas du travail aux mangeurs lol 😉

Laisser un commentaire